• Accueil
  • > AGIR
  • > CPAM : Quand la mobilisation des communistes du Front de Gauche fait bouger les lignes.

CPAM : Quand la mobilisation des communistes du Front de Gauche fait bouger les lignes.

CPAM : Quand la mobilisation des communistes du Front de Gauche fait bouger les lignes. dans AGIR photo-cellule-300x185

Si nous sommes bien conscient de ne pas être les seuls à nous mobiliser, nous sommes obligés de constater que notre contribution n’est pas mineure.

Nous étions présents à la manifestation du 19 juin organisée par la CGT.

Nous avons interpellé M. Clouet, maire et président de la communauté de commune, qui nous a reçu en audience samedi 29 juin. Nous l’avons sollicité pour qu’il intervienne auprès des maires de la COM COM de Pontchâteau ainsi qu’ à la réunion prévue en préfecture le jeudi 4 juillet.

 

Nous avons interpellé les députés. A ce jour, Marie Odile BOUILLE (PS) nous a renvoyé la réponse ci-dessous :

Marie-Odile Bouillé a pris connaissance de votre message et m’a chargée de vous informer qu’une réunion en Préfecture est programmée le 4 juillet prochain au cours de laquelle elle espère obtenir des éléments de réponse qu’elle vous transmettra le cas échéant à l’occasion d’une rencontre. Par ailleurs elle reste en lien avec le cabinet de la ministre sur ce sujet.

En revanche, le député M. PRIOU (UMP)  n’a pas estimé nécessaire de nous répondre ou est déjà parti en vacances.

Nous avons interpellé les sénateurs du département M. TRILLARD (UMP) et M. VAUGRENARD (PS). A ce jour, aucune réponse de leur part.  Eux non plus, n’ont pas estimé nécessaire de nous répondre ou sont déjà partis en vacances.

 

Nous avons informer la population par voie de tract (cliquez ici pour voir le tract)

et par voie de presse (cliquez ici pour voir les articles)

Les élus de Gauche, dans l’opposition, à Missillac ont proposé un vœu adopté à l’unanimité (cliquez ici pour voir le voeu)

Nous avons contribué à renforcer l’initiative de la CGT 44 en appelant à signer la pétition. (cliquez ici pour accéder à la pétition)

Nous avons organisé un rassemblement le samedi 29 juin à Pontchâteau.

Sans la mobilisation, 22 agences CPAM auraient fermé dans le mécontentement et/ou l’indifférence. Aujourd’hui rien n’est fait. Nous devons resté mobilisé. Mais une chose est sûre, le conseil de la CPAM est moins serein parce que tout reste possible.

 

 

Les communistes du Front de Gauche  au service des citoyens et de l’Humain d’abord.

 

 

 

Laisser un commentaire