Herbignac : Répression à l’égard des militants politiques du Front de Gauche.

 

Scandale à Herbignac. Loire-Atlantique (44)

Vendredi 9 mai, les membres du Front de Gauche distribuaient un tract à un rond-point d’Herbignac pour les élections Européennes. Cette activité, les communistes de la cellule de Pontchateau la pratiquent depuis des années sans qu’on ait à déplorer d’accident ni de gène puisque l’accueil est extrêmement rarement hostile.

Hier, vendredi 9 mai, jour de la fête de l’Europe, deux camarades du PCF et un camarade du PG ont été sommés de cesser leur activité, ont été conduits en gendarmerie et ont été verbalisés (135 euros d’amende chacun). Dans ce pays, la sécurité est-elle devenue une activité qui consiste à empêcher des militants de distribuer des tracts d’appel à voter ? Est-il normal qu’en période électorale on puisse entraver la diffusion militante et ensuite déplorer une abstention record?

Les communistes de la cellule de Pontchâteau appellent :

  • les candidats Front de Gauche aux élections européennes à intervenir auprès du Ministre de l’Intérieur et du Préfet de Loire-Atlantique.

  • les citoyens à signer la pétition qui sera adressée au ministre de l’Intérieur et au Préfet de

Loire Atlantique

  • Pierre Laurent, secrétaire national du PCF à intervenir également auprès du Ministre de l’Intérieur

  • Aymeric Seasseau secrétaire de la fédération PCF de Loire-Atlantique à intervenir également auprès du Préfet du département

  • le maire d’Herbignac à se prononcer sur cette affaire

  • les citoyens à envoyer un don pour couvrir l’amende subie par les victimes et à financer les prochains tracts que les communistes et les membres locaux du Front de Gauche ne manqueront pas de distribuer à Herbignac

  • Les députés et les sénateurs du groupe CRC à intervenir à l’Assemblée Nationale et au Sénat

Si ce scandale ne trouvait pas une issue positive, les communistes de la cellule de Pontchâteau n’excluent pas une manifestation à Herbignac sur le thème de la liberté d’expression.

Le gouvernement précédent a voulu criminaliser l’action de militants syndicaux, nous ne laisserons pas l’actuel gouvernement criminaliser l’action de militants politiques.

Pour en savoir plus :

http://www.presseocean.fr/actualite/loire-atlantique-l-amende-qui-fait-rugir-les-militants-politiques-11-05-2014-106505

http://www.ouest-france.fr/elections-europeennes-maintien-de-la-verbalisation-des-militants-2538066

http://www.metronews.fr/nantes/loire-atlantique-des-militants-front-de-gauche-qui-tractaient-mis-a-l-amende-pour-gene-a-la-circulation/mnel!K1FyvXjwy7Axw/

http://pays-de-la-loire.france3.fr/emissions/jt-1920-pays-de-la-loire (édition du 19/20 du 12/05/2014)

Mots-clefs : , , , , ,

Une réponse à “Herbignac : Répression à l’égard des militants politiques du Front de Gauche.”

  1. Piccinato dit :

    Bonjour,
    Je ne suis pas du front de gauche mais j’accepte de manifester contre cette répression et contre les forces de l’ordre qui font du zele sur la commune de Pontchateau, Missillac, et Herbignac. Je suis un citoyen normal et leur attitude me révolte. Moi, j’ai été plus que convié à effectuer un test adn pour leur faire plaisir. J’ai refusé bien sur et je suis poursuivi avec zèle par ces gens là qui verbalisent pour le plaisir. De tout coeur avec les papis du ront point. L’insécurité, ce sont les flics. J-marc Piccinato.

Laisser un commentaire